Les Librairies Fontaine

Les Librairies Fontaine



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Calmann-Lévy
Collection
Littérature
Nombre de pages
316
EAN13
9782702168981
ISBN
978-2-7021-6898-1
LA GRÂCE ET LES TÉNÈBRES
Calmann-Lévy
19,50
Présentation
"Quatre heures du matin et il court, sous la pluie.
Il court sous la pluie battante avec la capuche
de son sweat relevée, et il se demande
si les gens qui nous ont blessé gardent
une sorte de pouvoir sur nous pour toujours."

Musicien, Chris vit la nuit dans un appartement trop grand et presque vide où il tente de composer son premier album.
Inspiré par l’engagement de sa mère, climatologue, et de ses soeurs, l’une photographe de guerre, l’autre grand reporter, il cherche aussi à donner un sens à sa vie. Jusqu’au jour où il découvre un groupe d’anonymes qui lutte contre la propagande jihadiste sur les réseaux sociaux. Fasciné par leur courage, Chris se lance dans cette cybersurveillance d’un genre particulier. Peu à peu, il voit son quotidien submergé par cette bataille qui l’éloigne de sa musique et de lui-même.
Mais comment arrêter sans se sentir lâche ? Et comment retrouver la grâce sans laisser gagner les ténèbres ?
Le mot du libraire
25 août 2020

Atypique et intense

Cris, 30 ans, est rongé par la culpabilité. Tandis qu'il tourne en rond dans son grand appartement parisien en quête d'un sens à sa vie, ses deux soeurs, elles, se mettent en danger tous les jours. L'une est reporter de guerre, l'autre est journaliste au Moyen-Orient. Un jour qu'il assiste à une remise de prix qui rend hommage aux correspondants de guerre, il se retrouve confronté à une photo qui va le frapper de plein fouet : un homme à genoux, les yeux à peine bandés, sur le point d'être exécuté. Dès lors, Cris va s'engouffrer dans une activité qui va peu à peu le déconnecter du réel : la cybersurveillance du jihadisme. La Grâce et les ténèbres est un livre extrêmement riche et déroutant. Riche car documenté de façon presque exhaustive sur tous les sujets que l'auteure aborde, que ce soit la climatologie, la cybersurveillance ou les réseaux sociaux, grâce à l'énorme travail de recherche de l'auteure. Déroutant dans sa forme, car la narration est régulièrement entrecoupée de notes rédigées dans un style journalistique, qui transforme parfois le roman en mode d'emploi de la cybersurveillance tellement on rentre dans le détail, mais c'est ce qui constitue là toute son originalité et le rend passionnant. Les dialogues sont vivants, fluides, très bien menés et amenés. Le roman d'Ann Scott met en lumière le travail des photographes de guerre et soulève une question qui revient régulièrement: quand on photographie de telles horreurs, est-ce que cela relève plus d'une responsabilité ou du voyeurisme? Avec des mots très justes, l'auteure parvient à parler du pouvoir que les images exercent sur nous, et à saisir le spectre des émotions que l'on peut ressentir face à l'imminence de la mort, capturée dans l'objectif des photographes. Car au-delà de la violence visuelle de ces photos, que voit-on, si ce n'est notre propre mort? Enfin, à travers la culpabilité de Cris, Ann Scott traduit de façon admirable l'impuissance, le sentiment d'inutilité et le désarroi psychologique que cela peut impliquer. Un roman brut, atypique, qui nous force à nous regarder dans un miroir et nous confronte à des questions existentielles que l'on laisserait volontiers de côté, mais dont il est impossible de réchapper.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 27 783 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître