Les Librairies Fontaine

Les Librairies Fontaine



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Belfond
Collection
POINTILLES
EAN13
9782714493484
ISBN
978-2-7144-9348-4
LA RACE DES ORPHELINS
Belfond
18,00
Présentation
"J’ai longtemps rêvé que l’histoire de ma naissance exhibe ses entrailles. Quelle que soit l’odeur qui en surgisse. La pire des puanteurs, c’est le silence. » Je m’appelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal.
Je m’appelle Hildegard Müller. En fait, je crois que je ne m'appelle pas.
J'ai soixante-seize ans. Je sais à peine lire et écrire. Je devais être la gloire de l'humanité. J'en suis la lie.
Qui est Hildegard Müller ? Le jour où il la rencontre, l’homme engagé pour écrire son journal comprend que sa vie est irracontable, mais vraie.
J’ai besoin, avant de mourir, de dire à mes enfants d’où ils viennent, même s’ils viennent de nulle part.
Oscar Lalo poursuit son hommage à la mémoire gênante, ignorée, insultée parfois, toujours inaccessible. Il nous plonge ici dans la solitude et la clandestinité d’un des secrets les mieux gardés de la Seconde Guerre mondiale.
Le mot du libraire
15 septembre 2020

Un Indispensable

« Peu de lignes par pages pour aérer cette Histoire qui m’étouffe » La narratrice aa soixante-seize ans. Accompagnée d’un scribe chargé d’écrire pour elle, elle décide de nous raconter l’histoire de sa naissance. Ou plutôt celle de sa non-naissance. Ce qu’elle sait d’elle, elle nous le livre : elle s’appelle Hildegard Müller et elle est née en 1943 dans un « Lebensborn ». Les camps de la vie. Par opposition aux camps de la mort. Le jour et le mois de sa naissance, elle ne le connait pas. Toute trace de son existence civile a été effacée le 30 avril 1945 (le jour de la mort d’Hitler). Hildegard Müller est le fruit de l’obsession de la race pure du Troisième Reich. Elle sait que son père est un SS et que sa mère est probablement norvégienne. Une nationalité prisée pour leur blondeur dans les années 1940. Ce qu’elle ignore, c’est si sa mère était une collabo ou une esclave sexuelle réquisitionnée pour porter et mettre au monde la future génération des parfaits aryens. Une vie pour 6 millions d’autres. Une nouvelle génération pour remplacer celle jugée sale. Une vie à culpabiliser et à se demander de quel côté de l’Histoire ces orphelins doivent se placer. Fruits du mal, bourreau malgré eux. Lire ce livre c’est le feuilleter, le refermer puis encaisser. C’est toucher du doigt l’origine du mal, la « banalité du mal » comme disait Hannah Arendt.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 27 758 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître