Les Librairies Fontaine

Les Librairies Fontaine



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Collection
Notabilia
Nombre de pages
192
EAN13
9782882506504
ISBN
978-2-88250-650-4
LA PETITE DERNIÈRE, ROMAN
Les Éditions Noir sur Blanc
16,00
Présentation
Je m’appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s’est pas préparé. Française d’origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J’ai fait quatre ans de thérapie. C’est ma plus longue relation. L’amour, c’était tabou à la maison, les marques de tendresse, la sexualité aussi. Je me croyais polyamoureuse. Lorsque Nina a débarqué dans ma vie, je ne savais plus du tout ce dont j’avais besoin et ce qu’il me manquait. Je m’appelle Fatima Daas. Je ne sais pas si je porte bien mon prénom.
« Le monologue de Fatima Daas se construit par fragments, comme si elle updatait Barthes et Mauriac pour Clichy-sous-Bois. Elle creuse un portrait, tel un sculpteur patient et attentif… ou tel un démineur, conscient que chaque mot pourrait tout faire exploser, et qu’on doit les choisir avec un soin infini. Ici l’écriture cherche à inventer l’impossible : comment tout concilier, comment respirer dans la honte, comment danser dans une impasse jusqu’à ouvrir une porte là où se dressait un mur. Ici, l’écriture triomphe en faisant profil bas, sans chercher à faire trop de bruit, dans un élan de tendresse inouïe pour les siens, et c’est par la délicatesse de son style que Fatima Daas ouvre sa brèche. » (Virginie Despentes)
Le mot du libraire
15 septembre 2020

Fatima a grandi dans le respect, la crainte et l'amour d'Allah. Sa famille, ses traditions, elle les aime malgré les pesanteurs. Fatima aime aussi les femmes et cela rend sa vie et son avenir moins simples. Comment concilier ses êtres religieux et amoureux, les lieux qu'elle habitue, Paris et la banlieue, autant de diptyques qui devraient être antagonistes mais qui vivent en elle, qu'elle apprend à tenir ensemble quoiqu'il en coûte : incompréhensions, silences, ruptures... L'auteur affirme au fil des pages qu'on ne sépare pas une âme en deux, que les identités ne sont pas perméables aux imprécations et aux injonctions d'où qu'elles viennent. L'écriture appuie le propos, suit la pensée de la narratrice. Au début des chapitres certaines phrases reviennent en anaphore et rythment le texte : le récit se transforme en une incantation, une célébration de ce moi irréductible et multiple. Fatima Daas réussit un premier roman d'apprentissage au sens classique du terme sur l'identité mais aux enjeux éminemment contemporains.

3 septembre 2020

Fragments d'identité

C'est un OUI, un grand oui pour la Petite dernière de Fatima Daas chez Notabilia. Peut-on aimer les femmes quand on est une jeune fille de banlieue parisienne élevée par des parents musulmans? Quand Dieu prend une place toute particulière dans son cœur? C'est ce que Fatima Daas pose brillamment sur le papier, dans un récit intime et tout en pudeur, servi par une très belle plume. Les chapitres sont construits avec intelligence et commencent tous par une même phrase qui sonne comme comme une excuse, une invocation, une plaidoirie, une bouée à laquelle se raccrocher ou encore comme une esquisse d'identité qui prend forme au fil du récit et qui s'épaissit jusqu'à la touche finale: "je suis Fatima Daas". C'est aussi le récit d'une jeune femme qui ne sait pas aimer et qui refuse farouchement d'être aimée car ce n'est pas ce qu'on lui a appris à la maison. Partir plutôt que de s'ouvrir. La fin m'a prise par surprise et les larmes sont montées d'un coup.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 27 939 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître